Comment nourrir et élever des chevaux

Les chevaux sont herbivores et présentent essentiellement une fermentation de l’intestin postérieur. Il est donc essentiel d’exercer une bonne gestion de l’alimentation chez les chevaux afin d’empêcher à la fois la suralimentation et la sous-alimentation. Les traits saillants sont mis en évidence en ce qui concerne l’alimentation.

1. Ne pas fournir de substances protéiques non azotées comme l’urée aux chevaux de toutes catégories car ils ne peuvent pas digérer comme les ruminants.

2. Les chevaux doivent recevoir au moins 1,5 % de matière sèche de leur poids corporel.

3. Poids corporel (kg)= circonférence cardiaque (cm)* 2,7 pour les races légères

Poids corporel (kg)= tour de cœur (cm)* 3,1 pour les races moyennes

Poids corporel (kg) = tour de cœur (cm)* 3,5 pour les races lourdes

4. Les aliments concentrés les plus courants donnés aux chevaux sont l’avoine, l’orge, le gramme et le son de blé.

5. En ce qui concerne le fourrage vert, le meilleur fourrage est la luzerne (verte ou foin).

6. Pour une meilleure utilisation et assimilation des nutriments, la ration quotidienne entière peut être divisée en 4 à 6 repas séparés.

7. La régularité de l’alimentation, éviter une alimentation complète avant et après l’exercice et modifier progressivement la composition de la ration sont les symboles les plus importants de l’alimentation des chevaux.

8. Chez les chevaux, il est particulier que le fourrage grossier soit donné avant les grains. mais si du fourrage haché est disponible, il peut être mélangé avec des céréales ou du concentré.

9. Aucune alimentation en groupe n’est conseillée en ce qui concerne l’alimentation en grains.

10. Pour éviter une carence en minéraux, un mélange minéral quotidien de 25 à 40 g est ajouté aux concentrés.

11. Un cheval (sans travail) pesant 400 kg de poids corporel aura probablement besoin de 0,38 kg de protéines brutes digestibles (DCP), 20 g de calcium, 20 g de phosphore et 70 mg de carotène.

12. Pour un travail moyen, il faut 0,86 kg de DCP, 50 g de calcium, 50 g de phosphore et 135 mg de carotène.

13. Et pour les gros travaux, il faut 1,10 kg de DCP, 60 g de calcium, 60 g de phosphore et 170 mg de carotène.

14. Les chevaux ne doivent pas être abreuvés au moins 20 à 30 minutes avant et après un exercice vigoureux.

15. Le besoin en eau potable est de 36 litres par jour et peut varier selon les saisons car en été la demande en eau augmente.

16. Pour la pratique générale, il s’agit de fournir de l’eau avant de se nourrir.

17. Dans le programme d’arrosage général, l’arrosage doit être fait trois fois par jour en été et deux fois par jour pendant les autres saisons.

18. Les chevaux sont polyestreux saisonniers. Le début du printemps est considéré comme la meilleure période de reproduction en Inde.

19. la puberté est atteinte à l’âge de 18 mois.

20. L’accouplement doit être autorisé à 3 ans lorsqu’il atteint 75% du poids corporel,

21. Le cycle œstral est de 21 jours et la durée des chaleurs est de 4 à 6 jours.

22. La saillie doit être accouplée 2 à 3 jours après l’apparition des symptômes de chaleur.

23. La queue de la jument doit être bandée et maintenue à l’écart pour ne pas gêner la copulation.

24. Pour la reproduction, un étalon suffit pour 30 à 40 juments.

25. Un étalon doit être utilisé 5 fois par semaine.

26. Un spectacle le plus observable au moment de la parturition est l’apparition de perles de cire sur les trayons un ou deux jours avant l’accouchement.